5èmeRALC
NAVIGATION: >> Accueil>Historique >> Histoire du Régiment
depuis 1968
Menu du site
Accueil

Historique
Commandement 5eRALC

|| HISTORIQUE
Histoire du 5eRALC
Coutumes et traditions
Anciens Commandants
Anciens SMR
Sainte-Barbe
Course Whalen

|| ACTIVITÉS
Activités Régimentaires
Activités Caritatives

Nous joindre

Liens utiles
HISTORIQUE DU RÉGIMENT 5eRALC
Notre histoire
   HISTORIQUE
Historique du 5ème Régiment d'Artillerie Légère du Canada (5e RALC)  

Le 6 mai 1968, le 5e RALC était approuvé comme unité de la Force régulière au sein de l'armée canadienne. Au moment de sa formation, le Régiment fut aussi associé dans les faits au RCHA, même si cette confirmation ne fut reçue que le 26 février 1973. Les batteries X et Q s'organisèrent tranquillement à partir du personnel émanant principalement du 3 RCHA et du 4 RCHA. Le Régiment tira son premier obus de 105mm le 6 février 1969 et recevait ses nouvelles couleurs régimentaires, le 105mmC1, le 13 du même mois, confirmant ainsi officiellement la place du 5e RALC dans l'Armée canadienne. Au cours de la même année, le Régiment remplaça ses 105mm C1 par un nouvel obusier d'origine italienne, le 105mm L5. Le 105mm C1 ne disparut pas pour autant et reprit graduellement sa place au Régiment de la fin des années 70 au début des années 80. À partir du 23 juin 1984, le Régiment remplaça à nouveau son équipement et devint finalement, à compter de 1986, un régiment d'artillerie entièrement mécanisé, arborant ses nouveaux canons de 155mm M109 A3, des M113, M548, M577 et M578.

Trois autres batteries viendront s'ajouter au Régiment au cours de son histoire. La batterie V est officiellement formée le 30 mars 1977. Cette batterie d'artillerie antiaérienne (AAA) sera équipée de missiles sol-air Blowpipe et de canons de 40 mm Boffin. En 1989, la batterie V fut retirée de la structure organisationnelle du 5e RALC au profit de la formation du nouveau 4e Régiment d'artillerie antiaérienne. Le 20 septembre 1984, la batterie R fut créée, faisant ainsi du 5e RALC le plus gros régiment d'artillerie du Régiment royal canadien. Également, en 1984, la batterie de Commandement et Services (CS) voyait le jour et regrouperait dorénavant les états-majors et tous les éléments de soutien régimentaires.

Depuis sa création, des membres du 5e RALC se sont déployés un peu partout au Canada et sur plusieurs continents. À des fins d'entraînement, les quatre coins du Québec ainsi que quatre autres provinces canadiennes, les T.-N.-O. et le Grand Nord canadien ont servi de lieux de pèlerinage à maintes reprises. Le Régiment se déploya en tout ou en partie sur des exercices en Australie, aux Etats-Unis à plusieurs reprises, en Norvège en 1986, en Allemagne et en Jamaïque. Le Régiment apporta également son aide au pouvoir civil lors de la Crise d'octobre en 1970, à la sécurité des Jeux Olympiques en 1976, à deux opérations de sécurité pénitentiaire en 1976 et 1977, à l'Opération SALON lors de la Crise d'Oka en 1990, à l'Opération RÉCUPÉRATION, la crise du verglas de 1998. De plus, le Régiment a participé à plusieurs opérations de recherche et sauvetage au Québec entre 1970 et 1995.

Le 5e RALC a largement contribué aux opérations des forces des Nations-Unies. Notre participation à la mission à Chypre inclut le déploiement des batteries X (1968 et 1977) et Q (1975), et du Régiment complet en 1980-81 et 1987-88. Notre contribution à la mission en ex-Yougoslavie et en Bosnie se traduit par l'envoi de renforts individuels depuis 1993 et la présence des batteries Q et X avec la FORPRONU en 1995. Vingt-huit membres du Régiment participèrent à l'OP PRONUC au Cambodge en 1992 (un peloton de transport principalement) et plusieurs autres aux missions au Golan, en Égypte, en Afrique, en Amérique Centrale et à la guerre du Golfe. Le 5e RALC fut déployé à Haïti en tant que Bataillon canadien d'octobre 1996 à avril 1997 alors que le CCFA de la bie X assumait les responsabilités de CCFA brigade auprès du QG de la 5e Brigade canadienne multinationale (5 CAMNB) en Bosnie au sein de l'IFOR. La batterie X a été déployée en Bosnie au sein de la SFOR de juillet 1999 à février 2000 et la batterie R s'est déployée en Bosnie de septembre 2001 à mars 2002. Cette dernière a été remplacée par la batterie Q en avril 2002.

De janvier à juillet 2004, quelque 250 personnes du Régiment se sont déployées en Afghanistan dans le cadre de la roto 1 de l'OP ATHENA à Kaboul. Ces derniers ont déployé une bie de canon, une tpe de radar ARTHUR, une tpe UAV-SPERWER, un CCFA de bde, un peloton de défense locale et plusieurs autres renforts individuels. Le 5e RALC a déployé d'autres troupes UAV avec le 408e Escadron tactique d'hélicoptères d'Edmonton dans le cadre de l'OP ARCHER à Kandahar en Afghanistan en 2005 et 2006. La génération d'escadrille UAV-SPERWER est maintenant sous la responsabilité de la force aérienne.

Les membres du Régiment ont contribué d'une façon exceptionnelle à la campagne Centraide. En 2006, le Régiment est devenu la première unité des Forces canadiennes à être certifiée Diamant, honneur qui fut souligné lors d'une cérémonie de remise le 27 février 2007. En préparation à la roto 4 de l'OP ARCHER, la batterie X a participé à l'EX RÉFLEXE RAPIDE qui s'est tenu à Fort Bliss, Texas en février 2007. En mai, l'EX MAPLE GUARDIAN à Wainwright, est venu confirmer l'état de préparation de la batterie X et des autres composantes du 5e RALC attachées aux diverses composantes de la force opérationnelle (FO) 3-07 (roto 4). Notamment, une partie importante de l'état-major régimentaire a été intégrée au QG FOI-Afghanistan qui fut déployé pendant 9 mois.

La Bie X s'est déployée avec le 3e R22eR dans la province de Kandahar en août 2007. 213 artilleurs et 30 réservistes du Secteur du Québec de la Force terrestre ont fourni le soutien intime aux soldats de la coalition de l'OTAN et se démarquèrent par leur courage et dévouement. Nos artilleurs ont fourni les feux d'appui qui ont contribué sans équivoque à atteindre les objectifs tactiques ainsi que de sauver de nombreuses vies. La bie X a combattu vaillamment et plusieurs ont été décorés pour leurs actions au combat. C'est au cours de ce déploiement que le Régiment a dramatiquement perdu un de ses membres. L'artilleur Jonathan Dion décédé de ses blessures le 30 décembre 2007 suite à une attaque subie à la main d'un engin explosif improvisé. Il était le premier artilleur du Régiment à décéder lors d'une opération expéditionnaire.

Toujours dans le cadre de notre mission en Afghanistan, le Régiment a généré la batterie R ainsi que des renforts au sein de l'ELMO de la FO 1-09 qui s'est déployée au printemps 2009 à Kandahar. Au total, c'est 174 personnes incluant plus de 30 réservistes des régiments du SQFT qui seront en opération en appui au GT 2e R22eR, du 2-2 IN(US) ainsi qu'aux autres éléments canadiens dans la province de Kandahar jusqu'à l'automne 09.

Batterie X Batterie Q Batterie V Batterie R Batterie C/S
Accueil || Équipe de Commandement 5eRALC || Historique || Nouvelles Régimentaires || Kitshop
©1968-2014 - 5eRALC

      Ce site est non-officiel et n'a pas été approuvé par le Ministère de la défense nationale. Son contenu ne représente pas l'opinion du MDN